Le travail à la demande ne rime pas nécessairement avec solitude et instabilité

4 mai 2017
Le travail à la demande ne rime pas nécessairement avec solitude et instabilité

Article initialement publié dans Harvard Business Review. La montée de la soi-disant « économie à la demande » a soulevé un débat sur la façon dont les entreprises traitent les personnes qui « travaillent » pour elles. De nombreuses critiques soulèvent le fait que les travailleurs à la demande sont sous-payés, qu’ils travaillent trop ou qu’ils sont sujets à l’exploitation et parfois même à des abus.

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais.


Voir plus d’articles

Agence internet - Liquid Light
You are currently offline. Some pages or assets may fail to load.